RECEVEZ VOTRE CADEAU DE BIENVENUE
LA FORMATION VIDEO "10 EXERCICES POUR PROGRESSER RAPIDEMENT" + LE GUIDE TECHNIQUE ILLUSTRE + VOS OUTILS DE PROGRESSION INDISPENSABLES
Bannière

Que viennent faire des flamants roses sur le court de tennis?

Jolie bestiole le flamant rose mais pourquoi ces tendres oiseaux se tiennent-ils sur une patte?

 

Et bien parce que sinon ils tombent…!!! Ah,ah ah!

 

Trêve de plaisanterie quel est donc le rapport entre un flamant rose et le tennis?

 

Proposer l’exercice du flamant rose lors des entraînements de tennis permet de prendre conscience d’un élément capital pour le jeu: la prise d’appuis!

 

La situation consiste à s’équilibrer sur une jambe juste avant le déclenchement de la frappe, la deuxième jambe ne devant pas toucher le sol.

 

Cette contrainte imposée au joueur au cours de l’échange est d’une efficacité redoutable pour « sentir » le pied et la jambe de poussée.

 

Cet exercice peut être décliné de différentes façons selon l’objectif recherché: appuis en ligne, appuis semi-ouverts, appuis ouverts…

 

Le top c’est de proposer cette situation dans les carrés de service afin de pouvoir recueillir une qualité optimale dans la réalisation.

Le jeu dans les carrés de service, quelque soit le niveau du joueur est fondamental. Passer beaucoup de temps à maîtriser l’objectif technique dans les carrés avant de passer au fond du court est important.

 

Certains entraîneurs sont adeptes du jeu dans les carrés de services y compris à haut-niveau.

C’est le cas d’un entraîneur atypique que j’apprécie beaucoup: Ronan Lafaix.

Pour en savoir plus sur sa conception de l’entraînement, rendez-vous sur Blog tennis concept pour savourer une interview du talentueux Ronan!

 

Mais revenons à nos moutons ou plutôt à nos flamants.

 

L’exercice du flamant rose, au-delà de permettre une « prise de conscience des appuis » et de renforcer la sensation de poussée de la jambe, exige que le joueur atteigne un niveau de concentration élevé pour prendre l’information sur la balle suffisamment tôt pour avoir le temps de se « figer » avant la frappe.

 

Des objectifs secondaires, non-formulés par l’enseignant mais sacrément importants pour la qualité du jeu font leur apparition inconsciemment:

 élévation du niveau de concentration
orientation précoce
dissociation du haut et du bas du corps
recherche de l’équilibre (du tronc) dans le déséquilibre (n’oublions pas que l’on est sur une jambe, n’est pas flamant rose qui veut!)
transfert du poids du corps vers l’avant

 

Bref,  je ne peux que vous conseiller de tester, de vivre ne serait-ce qu’une dizaine de minutes la prise d’appuis sur une jambe, en variant les appuis (en lignes et ouverts) pour vous aider à vous poser, à sentir votre pied, à ressentir votre corps!

 

Sensations nouvelles et progrès à la clef garantis!

 

Si vous avez des exercices qui vous ont marqués, qui vous ont aidés à progresser, je vous propose de nous en faire part en laissant un commentaire ci-dessous!

Cet article vous a plu? Allez plus loin en accédant à la formation vidéo gratuite ci-dessous:

Accès gratuit à la formation vidéo et aux exercices!




Vos données resteront confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Leave a Comment:

Cocher cette case pour qu’un lien vers votre dernier article apparaisse
:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!:

4 comments
Pat says 26 octobre 2012

Toujours un vrai plaisir les articles d’Alex… L’interview de Ronan vaut le détour également, l’analyse d’Alex qui va avec l’est tout autant…
Longue vie à ton blog et merci de nous faire partager…

Reply
Vincent says 29 octobre 2012

Bonjour Alex,

Merci pour cet idée d’exercice qui me permettra sûrement d’en apprendre plus sur l’utilisation de mes appuis à la frappe.

Techniquement parlant, entre le coup droit frappé en appuis ouvert et le coup droit frappé en appuis en ligne, je passe d’une immobilisation sur le pied arrière (ouvert) à une immobilisation sur le pied avant (en ligne). Connais-tu des joueurs qui s’immobilisent sur le pied arrière avant de frapper leur coup droit en ligne ?

Vincent

Reply
    Alexandre says 29 octobre 2012

    Bonjour Vincent,

    Je ne suis pas sûr d’avoir bien saisi tes propos sur tes appuis mais je te propose une réponse.

    Pour un droitier, sur une balle qui arrive sur le coup droit, la mise à distance (coordonnée latérale de placement) se fait avec le pied droit donc c’est ce pied droit qui s’immobilise en premier quelque soit le type d’appui utilisé.
    Ensuite 2 solutions:
    – soit le pied gauche ne passe pas avant la frappe devant le pied droit et on joue alors en appuis ouverts
    – soit le pied gauche se pose devant le pied droit et on jouera alors en appuis en ligne

    Donc lorsque tu te places en appuis en ligne il est plutôt normal de s’immobiliser d’abord sur ton pied droit avant de poser le pied gauche et de transférer le poids du corps vers l’avant!

    Le tempo qui peut aider dans l’organisation de la prise d’appuis et de la frappe est donc le suivant:
    – droite/ gauche/ frappe pour une frappe en appui en ligne
    – droite/ frappe/ gauche pour une frappe en appuis ouverts.

    J’espère avoir répondu à ta question.

    A+

    Reply
Vincent says 1 novembre 2012

Merci Alex pour ces précisions,

Je viens de m’apercevoir que n’ai pas complètement compris l’exercice et que j’ai confondu la jambe qui s’immobilise avant le déclenchement de la frappe et la jambe avec laquelle on pousse pendant la frappe (et qui peut être la jambe gauche dans le cas d’une balle frappée les appuis en ligne).

Après une grosse période à ne faire que des coup droit en appuis (semi)ouvert, je me remet à frapper des coup droit en ligne quand la situation me le permet (temps, espace).

Ta description du tempo pour les deux frappes va m’aider à y voir encore plus clair dans la mise en place de mes appuis.

A bientôt

Vincent

Reply
Add Your Reply

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: